5 conseils pour profiter de Noël sans sacrifier la santé

Conseils pour les repas de Noël Naturopathie à Colmar

5 conseils pour profiter de Noël sans sacrifier la santé

Quelles sont les stratégies pour survivre brillamment aux repas de Noël ?

Noël est l’un des symboles les plus complexes et les plus enracinés de toute la culture mondiale. Les religions anciennes, les traditions, les rites mystiques et consuméristes se mêlent dans une sorte de centrifugeuse dont il devient de plus en plus difficile de reconnaître le sens originel : d’une part, il y a la pulsion consumériste qui nous conduit à l’abondance et au gaspillage ; d’autre part, il y a le besoin consolant de nourriture dans les expériences d’anxiété, d’insatisfaction, de stress.

Le résultat est de se retrouver avec quelques kilos en trop, plus de risques pour la santé et le moral sur le terrain. Nous connaissons tous les symptômes classiques : mal de tête, peau impure, abdomen gonflé, surpoids et baisse d’énergie, le plus souvent accompagnés de fatigue et de nervosité.

Pourtant, survivre à la période de Noël en nous procurant un bien-être psychophysique est possible : il suffit d’utiliser des stratégies simples et de recourir à des remèdes naturels très valables.

À table

Le premier conseil concerne ce qu’il faut choisir à table. Le festival gastronomique des déjeuners et des dîners nécessite généralement un excès de glucides dans le même repas, une habitude qui doit absolument être changée. Commencer par un premier n’est pas faux. L’erreur est de choisir les pommes de terre comme plat d’accompagnement, d’accompagner le repas avec du pain, de continuer avec des fruits et, enfin et surtout, de le terminer par un dessert. Quelques petites substitutions suffiraient à alléger la charge : à la place des pommes de terre, un accompagnement de légumes non féculents, comme la salade rouge, la chicorée, le fenouil, au pouvoir drainant et détoxifiant, serait préférable.

Le pain dans ce cas pourrait être fait sans. Une autre erreur est de se laisser tenter par les apéritifs et les collations : ce sont des charges inutiles, elles n’apaisent pas la faim et multiplient les calories ingérées. Une stratégie généralement efficace pourrait être de s’éloigner de la table en attendant de commencer le déjeuner ou le dîner et de se distraire en conversant avec les autres convives. Un autre conseil utile est de réduire la consommation d’alcool : l’idéal est de boire un verre de vin par repas et un demi-verre de vin mousseux ou de champagne. Dans ce cas également, voici une petite astuce : nous dégustons les boissons par très petites gorgées, en essayant de garder le verre toujours plein. De cette façon, nous éviterons que les autres convives ne reviennent le remplir. Et enfin, en fin de repas, privilégions le thé vert au café, riche en antioxydants.

Le lendemain

Ensuite, il y a une autre stratégie très utile: rétablir l’équilibre alimentaire pendant les périodes de récupération le lendemain d’un dîner ou d’un déjeuner. Que faire ? L’erreur la plus courante dans ce cas est de s’imposer le jeûne. Au lieu de cela, la bonne façon est de manger peu, tout en choisissant des aliments et des boissons qui aident à détoxifier le corps : nous buvons beaucoup d’eau le matin et mangeons des repas protéinés accompagnés de légumes crus et cuits, riches en antioxydants, fibres, vitamines et minéraux. Un excellent remède pour se purifier pourrait être de siroter, dans la journée, du thé vert ou des tisanes digestives à base d’anis étoilé et de fenouil ou de fleurs d’hibiscus, avec des effets détox, évidemment sans ajout d’édulcorants.

La boisson anti-fatigue : le Maté

Considéré comme la boisson nationale de nombreux pays d’Amérique du Sud, le Maté est une infusion au goût légèrement épicé et aux effets toniques et stimulants extraordinaires sur le système nerveux. Il est obtenu à partir du séchage des feuilles les plus jeunes et les plus tendres du houx, le sapin de Noël, symbole d’espoir et de renaissance. Et l’action la plus évidente du Maté sur notre organisme est presque comme une «renaissance» de force et d’énergie. Dans tous les cas de poids physique, de gonflement, de fatigue et de faiblesse, ce thé s’avère être une authentique panacée, capable de restaurer immédiatement la vitalité physique. Versez une cuillère à café de feuilles de Maté dans une tasse, ajoutez 200 ml d’eau chaude non bouillante et laissez infuser 5 minutes. Puis filtrer et siroter lentement.

Le brûleur de graisse : le gingembre

La racine de gingembre (Zingiber officinale Roscoe) contient une multitude de composés différents dont le gingérol, aux propriétés digestives, drainantes et anti-inflammatoires.

En cas de gonflement de l’abdomen dû à un excès de levure et de farine, le gingembre permet de brûler des calories plus rapidement et d’améliorer la digestion. Il aide également à éliminer les toxines et les gaz intestinaux.

Pendant les vacances de Noël je recommande un jus de concombre, de fenouil et de gingembre pour détoxifier le corps et lutter contre la rétention d’eau et la lourdeur dans les jambes. Le gingembre peut être utilisé frais ou sous forme de poudre. Dans le premier cas, 2-3 cm par jour peuvent suffire. Si vous préférez la poudre, ne dépassez pas une cuillère à café par jour.

Tisane après le repas : elle est préparée en faisant bouillir quelques centimètres de racine de gingembre fraîche et bien nettoyée et une demi-cuillère à café de graines de cumin pendant 10 minutes dans 300 ml d’eau. Il est filtré et bu après le repas.

Ajouter la cannelle au petit déjeuner

La cannelle (Cinnamomum zeylanicum) est une épice capable de contrer les pics glycémiques qui amènent le corps à transformer l’excès de sucre dans le sang en graisse de rechange dans la région abdominale.

Il est précieux au petit-déjeuner lorsqu’il est ajouté, par exemple, sur des flocons d’avoine, ou sur des biscottes avec un peu de ricotta et de confiture. 1 à 2 grammes par jour suffisent, soit la pointe d’une cuillère à café. De plus, l’odeur de cannelle a une action calmante sur la faim, surtout si elle est due au stress. Une goutte d’huile essentielle suffit, pas plus car elle est très puissante, dans un diffuseur ou sur un mouchoir pour sentir.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.