La Phyto-Aromathérapie

Phytothérapie et aromathérapie à Colmar | Alsace

La phytothérapie est une médecine douce qui traite et prévient certaines maladies et troubles par l’usage des plantes. L’aromathérapie est une thérapie qui utilise les huiles essentielles pour soigner certains maux. L’usage de ces deux thérapies est la phyto-aromathérapie.

Le nom de phyto-aromathérapie (contraction des termes phytothérapie et aromathérapie)  est un néologisme créé par le docteur Jean Valnet, célèbre médecin et chirurgien français qui fut le premier à étudier cliniquement les vertus thérapeutiques des huiles essentielles. La phyto-aromathérapie est donc une technique thérapeutique préventive et curative. Elle associe la phytothérapie à l’aromathérapie.

La phytothérapie est l’utilisation des plantes en tisanes, infusions, décoction, cataplasmes, macérat huileux en encore gemmothérapie… à but thérapeutique. À l’origine de la phytothérapie, on trouve des disciplines telles que la botanique ou l’herboristerie. Selon la partie de la plante utilisée (tige, feuille, fleur, racine…), la phytothérapie offre des effets différents.

L’aromathérapie est l’utilisation des composés aromatiques extraits de plantes, les essences de ces plantes et des huiles essentielles, à des fins médicales. Les huiles essentielles sont des substances odorantes et volatiles issues de plantes et recueillies par différents procédés d’extraction. Une huile essentielle correspond à l’essence extraite des organes sécréteurs d’un végétal par distillation à la vapeur d’eau de la plante aromatique (feuilles, fleurs, bois, fruits, écorce, graines, racines…).

Le champ thérapeutique des huiles essentielles est immense. Avec le recul de la science nous savons aujourd’hui utiliser des huiles essentielles tant pour leurs propriétés antibactériennes, antivirale, antifongiques ou anti-inflammatoires, voire calmantes ou antalgiques. Certaines autres des actions expectorantes ou mucolytiques. Certaines huiles essentielles possèdent des activités hormonales.

L’aromathérapie est aussi considérée comme un domaine de la phytothérapie. Elle se distingue de celle-ci par la concentration de ses principes actifs qui lui confère une grande efficacité. L’essence de la plante lui sert à se protéger des agressions extérieures, c’est sa réserve vitale.  Les plantes les mieux armées pour se protéger des agressions extérieures ou ayant su mettre en réserve de « l’énergie de vie » offre à la femme une précieuse aide pour lui permettre d’optimiser sa santé voire de soulager ses maux.

Phytothérapie Naturopathie Colmar
Phytothérapie à Colmar

L'IMPORTANCE DU BON CONSEIL EN
PHYTO-AROMATHÉRAPIE...

La phytothérapie utilise les plantes entières (totum) ou l’une ou l’autre partie d’une plante. Les différentes parties d’une plante n’auront pas les mêmes propriétés et il est toujours important de savoir quel partie l’on doit utiliser : la fleur, la racine, la feuille… La phyto-aromathérapie nécessite de nombreuses connaissances car il faut aussi bien maîtriser les indications que les contre-indications des plantes utilisées.

D’où l’importance des conseils avisés de votre Naturopathe spécialiste en phyto-aromathérapie.

Comment et sur quoi agit la phyto-aromathérapie ?

La phyto-aromathérapie utilise des extraits de plantes et leurs principes actifs comme support thérapeutique pour un bon fonctionnement du corps humain. Elle peut être utilisée pour :

  • Le drainage (élimination des déchets de l’organisme)
  • L’équilibrage du terrain de santé
Phytothérapie Naturopathie Colmar

En phyto-aromathérapie, la plante ne guérit pas en elle-même, mais aide les forces d’auto-guérison à rétablir la santé. Même si elle peut apporter un soulagement précis et momentané. D’après la théorie des similitudes basées sur une compréhension intuitive, certaines plantes, de par leurs formes, leurs couleurs, leurs milieux naturels, évoqueraient une partie du corps humain ou une application thérapeutique particulière. Le rôle du Naturopathe est celui d’appréhender l’individu dans sa totalité physique, psychique, spirituelle et non symptomatique.